Joyeux anniversaire Papa Martien !

Joyeux anniversaire Papa Martien !

Deux gâteaux d’anniversaire pour Papa Martien cette année ! Avec forcément une – plus ou moins – petite touche Lego par-ci par là !

Papa Martien avait envie d’un cheesecake à la fraise Tagada pour son anniversaire – vous remarquerez la précision.

Sauf que je me doutais que Mini-Martien serait réfractaire au cheesecake, j’ai donc opté pour faire un deuxième gâteau ! Et ça tombe bien, Papa Martien avait aussi envie d’un gâteau saveur Oreo.

Gâteau Oreo en forme de minifigurine Lego

Pour le gâteau Oreo, j’ai opté pour mon classique moule favori en forme de minifigurine Lego.

J’ai utilisé une recette trouvée ici, en remplaçant un tiers de la farine classique par de la farine semi-complète (histoire de limiter un tout petit peu l’index glycémique) et en ajoutant un peu de brisures de Daim.

Vous remarquerez la minifigurine Lego avec un superbe torse personnalisé gravé avec un Millenium Falcon pour notre fan de Star Wars (superbe travail comme d’habitude d’Efjie-brick !).

Cheesecake à la fraise Tagada et son coulis de framboise

Le deuxième gâteau d’anniversaire de Papa Martien pour la deuxième partie de notre soirée (en amoureux, une fois Mini-Martien couché) était donc un cheesecake à la fraise Tagada dont j’ai trouvé la recette ici, agrémenté d’un coulis à la framboise (recette trouvée ici).

Pour le coulis, j’ai remplacé le sucre blanc par 40 grammes de sucre de coco et 30 grammes de sucre de bouleau. Le coulis était donc un peu acide, mais équilibrait bien le cheesecake qui, il faut l’avouer, est un peu sucré.

Encore une fois, superbe travail sur un magnifique torse BB8 et une très jolie brique gravée avec une police style Star Wars par Efjie-brick !

Au final, Papa Martien s’est a priori régalé avec ses deux gâteaux !

C’était pour ma part la première fois depuis que je ne peux plus marcher du tout que je cuisinais, et grâce à l’agencement de notre nouvelle cuisine, j’ai pu me débrouiller (à peu près) toute seule. Ce n’est cependant pas une expérience que je pourrais renouveler régulièrement, ne serait-ce que pour une question pratique (je ne peux pas faire tous les mouvements nécessaires pour cuisiner par manque de force, je ne peux pas non plus atteindre tous les placards) mais aussi de fatigue. Mais c’était un réel plaisir de pouvoir cuisiner pour celui qui partage ma vie depuis 9 ans déjà !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.