Notre séjour à Disneyland Paris en fauteuil roulant Partie 3 : Walt Disney Studios en amoureux

Notre séjour à Disneyland Paris en fauteuil roulant Partie 3 : Walt Disney Studios en amoureux

juillet 26, 2019 0 Par Maman Martien

Walt Disney Studios n’a pas le charme et la même ambiance que Disneyland, mais comme ce n’est pas ce que nous préférons, ça ne nous a pas gêné.
Les décors sont très jolis, bien réalisés, avec des quartiers bien différenciés.

Il y avait par contre pas mal d’attractions fermées, et dans un parc plus petit que Disneyland, on voit vite la différence : impression de plus de monde, tour du parc plus rapidement fait, les barrières pour les attractions fermées quasi omniprésentes.

Malgré tout, on a beaucoup aimé notre visite en amoureux, avec des attractions avec plus de sensations qu’à Disneyland.
Ce fut pour moi ma deuxième visite, j’étais déjà venue avec le collège en 5ème soit il y a 17 ans, en 2002 il me semble.

NB : pour la première partie de notre séjour, c’est ici. Pour la deuxième partie, c’est .

Les spectacles

Il n’y avait pas de parades (à ma connaissance en tout cas) mais plusieurs spectacles en extérieur. Comme le thème du moment était la saison des super-héros, les spectacles étaient sur ce thème avec des super-héros issus de l’univers Marvel (ce qui ne me dérangeait pas, au contraire, je suis une grande fan des héros de Marvel).

Nous n’avons assisté qu’à un spectacle, l’autre étant trop bruyant (même si avait l’air plutôt bien fait, avec a priori des places réservées aux personnes en fauteuil).
Je n’osais pas m’approcher plus de la scène avec mon fauteuil, mais une membre du personnel est venue vers nous d’emblée pour que nous nous installions au premier rang.
Le spectacle était sur les héros des gardiens de la galaxie, assez simpliste et plutôt pour les enfants, mais avec de jolis costumes (surtout celui de Groot) et une bonne ambiance (sans compter que les gardiens de la galaxie font partie de mes héros préférés de l’univers Marvel).

Les attractions

Les attractions étaient pour moi plus intéressantes d’un point de vue des sensations par rapport à Disneyland.

Il y avait moins de monde qu’à Disneyland, mais la plus petite surface du parc, les attractions fermées et entourées de barrières, donnaient finalement l’impression qu’il y avait plus de monde, sans coin vraiment tranquille pour se poser, contrairement à Disneyland.

J’ai apprécié les décors, vraiment centrés sur le thème cinématographique et tout ce qui y touche.

Encore une fois, je ne vous parlerai que des attractions que j’ai pu tester directement ; il ne faut pas hésiter à se référer au guide d’accessibilité pour toutes les attractions d’une manière générale.
Malgré tout, faites bien attention à bien le regarder attentivement, le guide d’accessibilité est à revoir sur certains détails (mais qui ont quand même leur importance).

Comme à Disneyland, il n’y a en général aucun souci pour arriver jusqu’à l’attraction en elle-même. Le problème vient surtout des transferts, même pour moi qui peut marcher quelques mètres.

La majorité des attractions sont accessibles avec la carte de priorité au niveau de la sortie, quelques unes le sont au niveau de l’entrée avec le Fast Pass (dans ce cas, l’attente est plus longue comme on attend avec les personnes qui ont un Fast Pass). Le personnel a toujours été très poli quand on était un peu perdus, et nous a aiguillé sans soucis sur l’endroit par lequel accéder à l’attraction.

Toon Studio

Toon Studio est une vaste zone du parc, qui occupe quasi la moitié de Walt Disney Studio, avec des attractions pour tous les âges.

Malheureusement, une partie conséquente de cette zone était entourée de barrières, à cause d’attractions fermées.

Le décor

Les décors sont assez hétéroclites, de Toy Story à Ratatouille en passant par Aladin.
Ceux de Toy Story et Ratatouille sont particulièrement réussis.

Voici par exemple le secteur Toy Story, qui recrée très bien l’ambiance du film, avec des jouets à l’échelle des personnages des films :

Et voici le secteur Ratatouille, qui nous immerge dans un univers parisien très bien réussi :

Les attractions

Crush’s Coaster
  • Type : à sensations.
  • Accessibilité : un des bémols du guide d’accessibilité : il est indiqué que l’attraction n’est pas accessible aux femmes enceintes ni aux personnes en fauteuil roulant car elle nécessite obligatoirement un transfert. En réalité, il faut bien lire les petites lignes, il est indiqué « autonomie de marche requise, marches à gravir avant d’embarquer ». C’est donc incompatible avec une personne qui peut certes se lever de son fauteuil roulant, mais pas à une personne qui ne peut pas marcher ou à des difficultés à se déplacer, comme dans mon cas. Il serait donc plus logique de ne pas autoriser cette attraction aux personnes en fauteuil roulant mais de l’autoriser notamment à celles qui souffrent de station debout pénible.
    Comme je peux marcher un peu, j’ai quand même tenté le coup (deux fois, parce que je suis un peu maso sur les bords). Il y a une dizaine de marche à descendre, puis un couloir d’une bonne dizaine de mètres, et enfin encore une dizaine de marches à monter. Les deux fois, on a dû également attendre plusieurs minutes debout, ce qui était très fatigant (sans compter la montée et la descente qui n’était pas très aisée pour moi non plus, ayant de grandes difficultés à monter des marches).
    Clairement à déconseiller pour les personnes qui comme moi ont une autonomie de marche réduite et des difficultés à monter des marches.
  • Impression personnelle : attraction sympa, mais un peu courte.
Les Tapis Volants – Flying Carpets Over Agrabah
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : non accessible aux femmes enceintes. Accessible en fauteuil roulant (non testé en fauteuil, mais pas de grosses difficultés pour le transfert en dehors de l’enjambement, comme quasiment à chaque fois).
  • Impression personnelle : attraction pas exceptionnelle mais sympa, même si un peu vieillotte.
Ratatouille : l’Aventure Carrément Toquée de Rémy
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : non accessible aux femmes enceintes. Accessible en fauteuil roulant (non testé en fauteuil, mais pas de grosses difficultés pour le transfert).
  • Impression personnelle : attraction en 3D, sympa, bien faite (même si j’ai loupé une partie des images car j’avais devant moi un monsieur très grand et que je voyais surtout sa tête une bonne partie du temps).
Toy Soldiers Parachute Drop
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : non accessible aux femmes enceintes, aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et la seule des deux parcs non accessible aux personnes ayant une déficience intellectuelle/cognitive/psychique ou autiste.
    L’autre bémol du guide d’accessibilité ou plutôt de l’accessibilité en général : c’est la fameuse attraction dont j’ai été refoulée ! C’est pourtant une attraction familiale, et de visu, je n’ai pas compris pourquoi elle nous était interdite.
Walt Disney Studios
RC Racer
  • Type : à sensations.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Toujours quelques difficultés pour monter et descendre de l’attraction pour moi même si ce n’est pas la pire.
  • Impression personnelle : attraction impressionnante, avec de très bonnes sensations. Pour moi, une des meilleures attractions des deux parcs, si ce n’est la meilleure !
Walt Disney Studios
Non non, ce demi-cercle orange n’est pas juste pour faire beau, c’est bien le RC Racer, et le wagon monte tout en haut !

Production Courtyard

Le décor

Difficile de dire quels thèmes sont ici représentés, si ce n’est une partie sur le thème de Hollywood.

Il y a peu d’attractions, et même si visuellement une en particulier est très bien réussie, le reste de cette zone du parc n’est pas exceptionnelle.

Encore une fois, il y avait également beaucoup de barrières pour une attraction en travaux, ce qui gâchait un peu la vue dans ce secteur.

Walt Disney Studios
Gamora et Star-Lord posent à Hollywood (ou pas ?).

Les attractions

The Twillight Zone Tower of Terror
  • Type : à sensations.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Il est indiqué qu’il y a des lumières à effet stroboscopique mais je n’ai pas été gêné.
  • Impression personnelle : très bonne attraction à sensations, avec le membre du cast qui est bon acteur et nous met dans l’ambiance. Une des meilleurs attractions des deux parcs, plus ou moins à égalité avec le RC Racer.
    De l’extérieur, la tour en jette aussi, et surplombe une bonne partie du parc.
Studio Tram Tour : Behind the Magic
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : accessible à tous.
  • Impression personnelle : attraction sympa (dommage qu’elle n’ait été ouverte qu’en fin de journée), effets spéciaux réussis, et on apprend quelques anecdotes sur les coulisses des films.

Backlot

Le décor

Peu d’attractions dans cette petite zone au fin fond du parc, sans identité bien définie.

Les attractions

Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith
  • Type : à sensations.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes. Temps de transfert requis d’environ 30 secondes.
    Malgré une porte que le personnel ouvre pour entrer dans le wagonnet, j’ai eu du mal à monter et surtout à descendre de l’attraction.
    Comment dans Indiana Jones, l’attraction est rude pour les cervicales, il faut bien penser à bien coller sa tête au fond de l’appui tête (à noter que Papa Martien n’a pas eu de douleurs aux cervicales avec ces attractions, c’est donc probablement ma faiblesse musculaire au niveau des muscles des cervicales qui doit jouer).
    Très (trop) bruyante, avec des haut-parleur inclus dans la têtière. Je ne suis pas une grande fan d’Aerosmith mais je ne déteste pas non plus, mais le son me semblait de mauvaise qualité et était trop fort. A éviter si vous êtes hypersensibles aux bruits.
    Les lumières de type stroboscopique m’ont bien gêné, attention donc pour les épileptiques photosensibles.
  • Impression personnelle : les sensations sont bonnes, mais entre le manque de confort de l’attraction et le bruit trop fort, j’ai finalement préféré la version que j’avais faite à ma première visite sur le thème plus classique de l’espace.
Walt Disney Studios

Le décor dans le parc

Voici des photos du décor dans le parc, surtout autour de l’entrée.

A l’entrée du parc, on est accueilli par Capitaine Marvel en personne :

D’autres statues représentant des héros de l’univers Marvel sont présentes dans le reste du parc :

La rue principale est sympathique, également dans le thème Hollywood :

Et juste après l’entrée du parc trône une statue de Walt Disney accompagné de sa création, Mickey :

Walt Disney Studios

Devant laquelle nous ne pouvons nous empêcher de faire un selfie, tant cette statue est symbolique de tout l’univers de Disneyland :

Walt Disney Studios

Au final, notre séjour aura été globalement très agréable, malgré quelques déconvenues, rattrapées par le personnel, très professionnel, courtois et très souvent aimable.

Même si j’ai encore du mal à me confronter au regard des autres depuis que je suis en fauteuil, je n’ai eu de soucis avec personne, que cela soit de la part des visiteurs ou des professionnels.

En somme, notre séjour à Disneyland fut un très beau cadeau d’anniversaire pour fêter mes 30 ans !