Notre séjour à Disneyland Paris en fauteuil roulant Partie 2 : la famille Martien à Disneyland

Facebooktwitterpinterest

Et c’est parti pour notre première journée, avec Disneyland au menu ! Un très beau parc, des décors travaillés, des attractions sympas, bref, une belle journée pour la famille Martien malgré le monde.

NB : pour la première partie de notre séjour, c’est ici.

NB 2 : Mini-Martien avait presque trois ans au moment de notre visite.

Les parades

Pas grand chose à dire sur les parades, nous ne les avons pas vues.

Je sais que Disneyland est connu pour ses parades, et de loin, ça avait l’air chouette, mais vu la foule qui commençait à s’amasser trois quart d’heure avant le début de la parade, on a renoncé (et en fauteuil, quand on est entouré de personnes debout, ça devient vite étouffant et angoissant). D’autant plus que pour les parades, on ne peut avoir que deux accompagnateurs avec nous, ce qui aurait voulu dire laisser de côté soit Mamie Martien soit Papa Martien.

De plus, même à distance, c’était très bruyant, faites donc attention si vous êtes hypersensibles au bruit comme moi, prévoyez un casque anti-bruit.

Les attractions

Globalement, les attractions à sensations (celles que l’on préfère) étaient très sympa. Malgré tout, j’ai personnellement eu moins de sensations, moins peur, que dans d’autres parcs, comme à Nigloland ou au Parc Astérix.

Il y avait aussi beaucoup de monde, partout, et sans la carte de priorité, je n’aurais probablement pas pu faire les attractions que j’aurais voulu, à cause de la fatigue engendrée par la station debout pendant un long moment dans une file d’attente.

Mini-Martien et Mamie Martien ont fait de leur côté quelques attractions pour qu’on puisse faire les attractions à sensations, et comme ils n’étaient pas avec nous, ils ont fait la queue comme tout le monde. Malgré le fait qu’on soit un jour de semaine, ils ont passé du temps dans les files d’attente – il faut dire que je suis habituée à Nigloland où même dans les attractions à sensations, on n’a jamais attendu plus de 30 minutes, et encore, une ou deux fois par jour.

Je ne vous parlerai que des attractions que j’ai pu tester directement ; il ne faut pas hésiter à se référer au guide d’accessibilité pour toutes les attractions d’une manière générale.

Il n’y a en général aucun souci pour arriver jusqu’à l’attraction en elle-même. Le problème vient surtout des transferts, même pour moi qui peut marcher quelques mètres.

La majorité des attractions sont accessibles avec la carte de priorité au niveau de la sortie, quelques unes le sont au niveau de l’entrée avec le Fast Pass (dans ce cas, l’attente est plus longue comme on attend avec les personnes qui ont un Fast Pass). Le personnel a toujours été très poli quand on était un peu perdus, et nous a aiguillé sans soucis sur l’endroit par lequel accéder à l’attraction.

Fantasyland

Fantasyland, c’est assez typiquement l’endroit pour les familles. Pas d’attractions à sensations, des attractions même pour les plus petits.

C’est sympathique pour passer du temps en famille, mais les attractions ne sont pas exceptionnelles (mais bon, comme je disais, on est des inconditionnels des attractions à sensations). On a par contre eu beaucoup de plaisir à voir Mini-Martien s’amuser dans les attractions et les partager avec nous.

Le décor

Fantasyland est une partie du parc avec un décor assez classique mais tout de même très sympa. Même moi qui ne suit pas particulièrement attachée à Disney (enfin, j’aime bien, mais je ne suis pas une immense fan non plus), j’ai beaucoup apprécié le château de la belle au bois dormant qui domine une bonne partie du parc et qui est emblématique de Disneyland Paris.

Disneyland Fantasyland
Il faut avouer que le château de la belle au bois dormant en jette !

Du coup les selfies à deux et à quatre version Lego se sont imposés !

Disneyland Fantasyland
Disneyland

Le reste du décor varie entre ambiances montagnarde et féérique.

Les attractions

Le Carrousel de Lancelot
  • Type : familale.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable).
    Je ne l’ai pas testée personnellement, mais en dehors des carrosses, je pense qu’il serait très compliqué pour moi de monter sur les chevaux.
  • Impression personnelle : pour le coup, ce n’est pas mon impression à moi, mais celle de Mini-Martien, qui selon ses dires a beaucoup apprécié.
  • Les enfants sont sécurisés par une ceinture sur les chevaux, il y a donc peu de risques qu’ils tombent, même pour les jeunes enfants (tant qu’un adulte reste à côté de l’enfant pendant l’attraction bien sûr).
Meet Mickey House
  • Type : familiale
  • Accessibilité : tout est accessible en fauteuil roulant.
    Il faut se présenter sur le côté droit de l’immeuble et appuyer sur la sonnette, un membre du staff viendra vous chercher.
  • Une occasion de rencontrer Mickey dans ses coulisses (et au passage évidemment de payer pour avoir une photo avec lui, ce n’est pas notre truc d’habitude mais on préfère avoir une photo de nous quatre et de Mickey plutôt que des bibelots bons marchés).
  • Impression personnelle : je n’ai pas l’habitude de rencontrer des personnes avec un costume (et ça me fait toujours bizarre quand je ne vois pas les yeux des gens), du coup je n’ai pas tout de suite compris pourquoi la personne avec le costume de Mickey tendait ses bras vers moi (elle voulait juste me serrer dans ses bras comme elle le fait avec tout le monde, mais j’ai mis quelques secondes à le comprendre). Mini-Martien n’était pas super fan de Mickey (probablement le costume qui lui faisait un peu peur), d’où son expression sur la photo (Mamie Martien n’était pas non plus très à l’aise, ceci dit).
Mad Hatter’s Tea Cup
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    J’ai un peu galéré pour monter dans les tasses de thé à cause du rebord (et pareil pour descendre du coup).
  • Impression personnelle : attraction assez classique, qui plait surtout aux enfants pour moi. D’ailleurs, Mini-Martien a adoré, il aime bien quand ça va vite (dixit lui-même).
Disneyland Fantasyland
Casey Jr – le Petit Train du Cirque
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Je n’ai pas vraiment eu de soucis pour monter dans l’attraction. On a eu finalement plus de soucis pour trouver l’attraction en elle-même. La rampe pour accéder à l’attraction est un peu pentue, elle l’est peut-être un peu trop pour les personnes qui se propulsent elles-mêmes en fauteuil manuel.
  • Impression personnelle : encore une fois, une attraction qui plait plutôt aux enfants, même si je l’ai trouvée sympa. Mini-Martien a beaucoup aimé, en bon fan de trains, et d’autant plus que ça allait vite.
Le Pays des Contes de Fées
  • Type : familiale.
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable).
  • Le bateau est vraiment bas, j’ai surtout eu du mal à en sortir, Papa Martien a dû m’aider.
  • Impression personnelle : attraction pas exceptionnelle mais avec de jolis décors à certains endroits (et il a fallu qu’on regarde sur internet quel était ce fameux conte de la nuit chauve, personne n’en avait jamais entendu parler avant).

Adventureland

Le secteur Advantureland est grand, mais avec finalement peu d’attractions.

Le décor

Adventureland est un grand secteur du parc, arboré et avec de jolies cascades, entre thèmes 1001 nuits, Pirates des Caraïbes et Indiana Jones. C’est le type de décor que je préfère (mais j’adore la nature, il faut dire).

Les attractions

Pirates of the Caribbean étant fermée, on n’a pu finalement faire qu’une attraction dans ce secteur.

Indiana Jones et le Temple du Péril
  • Type : à sensations
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes. Temps de transfert requis d’environ 30 secondes.
    Pour moi, ce ne fut pas la pire des attractions pour le transfert (toujours avec l’aide de Papa Martien pour la descente).
    Par contre, elle secoue bien, j’ai eu mal aux oreilles si je ne collais pas bien la tête à l’appuie-tête, et un peu de douleurs au niveau des cervicales. Entre la spondylarthrite ankylosante et une faiblesse au niveau des muscles du cou, ce n’était pas la meilleure attraction pour moi (d’un point de vue santé), mais je n’ai pas eu de douleurs le lendemain.
  • Impression personnelle : attraction très sympa, jolis décors, et vraiment à sensations.

Discoveryland

Discoveryland est un assez petit secteur du parc, comparés aux autres, avec une très jolie impression d’être dans un univers Steampunk.

Le décor

Entre Star Wars, Wall-E, Toy Story et autres héros Disney se mêlent des éléments de décor style Steampunk.

Les attractions

Orbitron (Machines Volantes)
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable).
    J’ai eu du mal à monter et descendre, Papa Martien a dû m’aider. Le fait que les « machines » étaient en dévers n’a pas aidé.
  • Type : familiale.
  • Impression personnelle : attraction assez classique, mais le fait qu’elle monte haut la rend plus intéressante.
    Mini-Martien a été assez impressionné, peut-être par la hauteur ? (ça monte en effet assez haut).
Star Tours : l’Aventure Continue
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Transfert facile pour moi, sur un siège basique faisant partie d’une rangée d’autres sièges.
    Accès grâce à un ascenseur et par l’entrée du Fast Pass, donc attente un peu longue.
  • Type : à sensations.
  • Impression personnelle : Papa Martien est fan de Star Wars (et je ne crache pas dessus non plus), on n’a donc pas pu faire l’impasse sur les attractions à thématique Star Wars. Attraction sympa, qui ne fait pas vraiment peur malgré qu’elle soit étiquetée en tant que telle, mais les sensations sont quand même très bien.
    La petite histoire et le décor dans la file d’attente sont sympas, la 3D rend très bien.
Star Wars Hyperspace Mountain
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Il est indiqué un temps de transfert requis de 45 secondes. Personnellement ce n’est pas l’attraction dans laquelle j’ai eu le plus de mal à monter ou à descendre (même si j’ai eu besoin de l’aide de Papa Martien pour descendre).
    Attention aux épileptiques photosensibles, notamment au début de l’attraction où il y a un effet stroboscopique (ça ne m’a pas déclenché de crises, je me suis bouchée un oeil avec la main, c’est une technique donnée par un neurologue qui marche bien chez moi, mais ça peut être gênant pour certaines personnes).
  • Type : à sensations.
  • Impression personnelle : pour le coup, c’est vraiment une attraction à sensations, très sympa, avec de jolies scènes de combats. Et puis bon, c’est une attraction mythique, je la connais de nom depuis longtemps (enfin, quand elle s’appelait Space Mountain).

Frontierland

Fontierland est un joli secteur du parc, un peu à l’écart. C’est un grand secteur mais comme Advantureland, avec peu d’attractions.

Le décor

Le secteur est centré autour d’une vaste étendue d’eau. Le décor est bien réussi, façon Far West.

Les attractions

Phantom Manor
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Ne pas hésiter à demander que le personnel arrête le tapis roulant pour monter dans les wagonnets. Nous avons demandé de juste le ralentir, et c’était un peu risqué avec mon équilibre précaire (sans compter le temps passé debout à attendre que ça soit notre tour). Autrement, pas de grandes difficultés pour le transfert.
  • Type : familiale.
    Peut être impressionnante pour les plus jeunes, nous n’y avons pas emmené Mini-Martien pour cette raison.
  • Impression personnelle : décor très réussi, quelques scènes impressionnantes mais rien de vraiment effrayant pour nous.
Disneyland Frontierland
Big Thunder Mountain
  • Accessibilité : non accessible aux personnes en fauteuil roulant (transfert indispensable) et aux femmes enceintes.
    Temps de transfert requis d’environ 30 secondes.
    Comme pour toutes les attractions de ce type avec des wagons, la montée est beaucoup moins difficile que la descente de l’attraction (toujours avec l’aide de Papa Martien).
  • Type : à sensations.
  • Impression personnelle : attraction à sensations sympa, avec de bonnes sensations et un beau décor, mais par contre très bruyante à certains moments (j’ai dû me boucher les oreilles).

Main Street, USA

Main Street est, comme son nom l’indique, la rue principale du parc et qui mène jusqu’aux pieds du château. Il y a donc très peu d’attractions, surtout des boutiques.

Et même si on n’aime pas particulièrement acheter des souvenirs dans les lieux touristiques, on n’a pas pu résister à ce joli porte-clé, plutôt bien réussi :

Je vous quitte avec nos amis Mickey et Minnie qui prennent la pose devant l’emblématique château, et à bientôt pour la deuxième partie !

Facebooktwitterpinterest
Facebooktwitterpinterestrssinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *